Comme il fait froid…

Ici en France, à Reims (où j’habite depuis septembre pour mon travail d’assistante de langue italienne) il fait vachement froid ces jours-ci. Rien d’étrange vu la période, direz vous. Et pourtant, même si j’ai fait l’habitude au gel, à la neige, au vent glacial, l’hiver est pour moi toujours quelque chose d’inattendu, qu’on doit combattre avec des pulls polaires, des draps en flanelle et… des plat chauds et très nourrissants.

Mais oublions l’image de l’abominable femme des couettes qui peut-être a traversé votre esprit (je l’avoue… Madame Pyjama-dans-les-chaussettes, c’est moi! ).

Depuis 3 ans je passe mes hiver éloignée de chez moi en Italie (avant c’était à cause de l’université, maintenant à cause du travail) e je pense avec désir et une nostalgie poignante… à la cheminée de chez moi! Certes, aussi mon copain Lorenzo et ma famille me manquent, mais la cheminée, c’est autre chose! Qu’est ce que je ne ferais pas pour être confortablement assise sur un fauteuil, devant ma cheminée, avec un bon livre, mon chat à mes pieds et des châtaignes grillées au feu de bois…

Faute de feu de la cheminée, lorsqu’il fait très froid je cherche, si j’ai le temps, de préparer des plat nourrissants, appropriés pour la saison.

Et me voilà hier soir, après une longue journée de travail à l’école et avant de sortir à nouveau et affronter le Grand Froid pour mon cours particulier d’italien, je me suis régalée avec un plat de pasta aux pommes de terre.

C’est un plat très répandu en Italie avec milles variantes, moi je vous propose ma version avec des lardons – vive la légèreté! – et du concentré de tomates. La particularité de cette pasta est la cuisson façon risotto.

Pasta aux pommes de terre

SAM_2019

Ingrédients (pour deux personnes)

3 pommes de terre

180 gr pâtes courtes (moi, j’ai utilisé des penne)

1/2 oignon

1/2 carotte

1 c. à soupe de concentré de tomates

40 gr lardons

1 lt environ de bouillon végétal

crème fraîche (facultative, je l’utilise pour un résultat plus crémeux)

du romarin e une feuille de laurier

huile d’olive, sel et poivre

Préparation

Faire revenir dans une casserole l’oignon et la carotte finement hachés avec deux c. à soupe d’huile d’olive. Faire cuire pendant 2 minutes et après ajouter les lardons, les pommes de terre coupé en petits dés, le romarin et la feuille de laurier. Faire rissoler pendant quelques minutes.

Ajouter du bouillon et le concentré de tomates et faire cuire pendant environ 10 minutes, jusqu’à ce que les pommes sont plus tendres mais pas trop cuites. Lorsque l’eau est frémissante ajouter les pâtes crues et bien mélanger. Baisser le feu et laissez cuire les pâtes pendant environ 12-15 minutes, jusqu’à absorption du liquide. Pour ce type de plat, très onctueux, on peut aussi renoncer à la cuisson al dente et obtenir des pâtes plus fondantes. Mais ceci dit, rappelez vous que, cuisine italienne oblige, les pâtes normalement doivent être mangées al dente! Remuer fréquemment pour éviter qu’elles collent et ajouter du bouillon si nécessaire.

Une fois le liquide absorbé et la cuisson terminée ajouter du poivre et, si besoin, du sel. On peut aussi ajouter de la crème fraîche pour une sauce encore plus onctueuse. Si l’on veut, on peur compléter le plat avec du parmesan râpé (moi, je n’aime pas les fromages!).

Et voilà un bon petit plat… riche en glucides et calories! Mais vous savez, en hiver on a besoin de plus d’énergie, de plat riches et nourrissants…

Bref, il suffit un bon plat chaud de pasta et je me réconcilie avec le froid!

 

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...